Tour du monde digital 2089 : la vision de Léa

Tour du monde digital 2089 : la vision de Léa

à la rentrée on vous met dehors…

Après un TDF et un TDE, respectivement Tour De France et Tour D’Europe digital by 2089, les étudiants en Mastère 2 aspirent à réaliser le véritable accomplissement de cette école différente : 
le Tour Du Monde digital en 89 jours !

________________________________

Mobilité terrestre

 

“L’art vise à imprimer en nous des sentiments plutôt qu’à les exprimer”
Henri Bergson

 

Difficile de mettre des mots sur des émotions encore moins sur un moment précis.

Dans quelques mois maintenant, nous partirons.

On ne sait pas comment s’y préparer et pourtant.

 

Pour décrire ce que je pense, ce que j’imagine vivre et voir, j’ai décidé de confectionner un objet. Parce que c’est fort, c’est palpable, ça marque, ça reste dans le temps.
Peut être pas pour toujours au vu des matériaux utilisés, mais quand même.
C’est un mobile, comme celui que j’avais au dessus de mon lit étant enfant, qui était composé uniquement de poissons
colorés. Aujourd’hui à mon tour d’en accrocher un.

Pendant quelques heures il a été suspendu au milieu de l’école.

Pour que l’on soit plus ou moins obligé de passer, à côté où en dessous.
J’ai eu envie d’
observer les réactions de ceux qui s’en sont approchés. Assez inégales, certains jettent seulement un coup d’oeil furtif en se demandant ce que ça peut bien faire là, d’autres cherchent la symétrie en essayant de se mettre pile au milieu juste en dessous, d’autres encore tourne autour comme si il y avait là une nouveauté sur laquelle s’attarder. Tous n’ont pas la même interprétation, évidemment, l’objectif est bien là.

Lidée était de faire réagir, en bien ou en mal, ce n’est pas ça qui importe. Ce qui compte c’est
d’
imprimer des sentiments en chacun d’eux.

 

 

Léa Nador.
Étudiante Master 1 Communication Digitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *